logo-transparence-V2

« L’État s’engage en Guyane »

Renforcement du réseau des CDPS par la reconstruction complète des locaux de consultation de Kayode

Objectif

FINANCEMENT

Non spécifique

niveau d'avancement

Ville

Kayode

a/ Rénovation complète des CDPS existants (3 M€), reconstruction complète des CDPS de Camopi, Papaïchton et Gran-Santi et des locaux de consultation de Kayode et Elahe.

Dans le cadre du dossier COPERMO à venir, trois CDPS sont programmés en reconstruction : APATOU, CAMOPI, PAPAÏCHTON pour un total de 10 M€. Le nouveau CDPS de GRAND SANTI est désormais livré et enfin raccordé au réseau EDF.

b/ Remplacement de la pédopsychiatre du CMP de Maripasoula actuellement indisponible et à renforcement des effectifs de cette structure.

Le recrutement d’un psychiatre est en cours, il s’agit du Dr DJOUMESSI TEMAH Moïse, qui prendra effectivement son poste à la mi-janvier 2018. Il sera positionné à temps plein sur le CMP de Maripasoula. Un logement de fonction a été loué à cet effet et l’équipe va être complétée par une psychologue à temps plein ainsi qu’une infirmière à temps plein, à compter du 1er septembre. D’autre part, le CMP/CMPI de Maripasoula est actuellement installé dans des locaux transitoires, mais un bail est en cours de signature pour des locaux plus grands et mieux adaptés.

Pour information, il est aussi prévu de renforcer le dispositif, par l’installation d’un CMP/CMPI allégé à Talluen et d’un CMP/CMPI à Mana. A noter aussi que la médicalisation du CDPS de Talhuen est effective depuis le 24 octobre avec le Dr CARTIER Jennifer.

c/ L’offre de soins du CDPS de Maripasoula sera développée afin d’aboutir dans les deux années à la création d’un hôpital de proximité. Cette montée en puissance permettra une meilleure offre de soins sur les villages du Lawa et leurs annexes.

Dans le cadre du prochain PRS et du nouveau schéma régional de l’offre de soins (SROS), le positionnement des CDPS sera révisé, en tenant compte de leur évaluation, réalisée cette année.

Il conviendra, dans ce document opposable, de tenir compte du bassin de population du Haut Maroni, et singulièrement de la commune de Maripasoula et d’enrichir l’offre de soins locale offerte par le CDPS (notamment en matière de soins de proximité) et cette structure pourra alors être apparentée à un véritable hôpital de proximité. Le Président de la République a pu, lors de son passage en GUYANE la semaine dernière, préciser qu’il n’était pas envisageable à brève échéance d’imaginer un véritable hôpital sur cette commune de Maripasoula.

d/ La Cellule pour le mieux-être des populations de l’intérieur sera placée sous la responsabilité de l’ARS qui y affectera du personnel spécialisé.

Il semble pertinent de conserver le positionnement actuel de cette structure au sein de la préfecture pour préserver la dimension nécessairement inter ministérielle de ses actions.

Cependant l’ARS a désigné un médecin de santé publique chargé de suivre les problématiques sanitaires des populations isolées et un Directeur/Projet chargé de la coordination d’un plan ambitieux de Prévention/Promotion de la Santé au bénéfice des communautés amérindiennes. Mis en œuvre par un groupe de travail pluridisciplinaire et un comité de pilotage, il va être doté d’un budget dédié par réaffectation de crédits internes avec l’appui d’une structure du Médico-social et d’une coordination dédiée avec deux objectifs : (1) amplifier les actions actuelles avec les partenaires et (2) innover avec un programme d’action en santé communautaire pour prendre en compte les spécificités locales avec la participation des populations autochtones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.