« L’État s’engage en Guyane »

Voir la liste des mesures
Voir sur une carte

Formation des élus aux enjeux d’urbanisme et de planification

Objectif

Cette mesure est de permettre aux communes de Maripasoula ; Kourou,Mana, Papaîchton , et Awala-Yalimapo de pouvoir disposer des outils de compréhension de leur territoire.

FINANCEMENT

144 K €

niveau d'avancement

Ville

Cayenne

Les besoins formulés par les élus et les équipes municipales portent sur la nécessité de parfaire leurs connaissances dans les domaines liés à l’architecture, l’aménagement et le cadre de vie. Deux sous thèmes ont été identifiés :

– Les outils de l’aménagement du territoire

– La commande publique (programmation et concours d’architecture).

Le ministère de la culture a réservé une subvention exceptionnelle expérimentale de 44 000 € au Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) de Guyane destinée à lui permettre d’organiser, au cours du dernier semestre 2017, des permanences dans les communes du territoire les plus impactées par la croissance urbaine, ou qui ont manifesté un besoin.

Le CAUE a donc effectivement consacré le dernier semestre 2017 à la mise en place, avec les communes, de ces permanences centrées sur trois objectifs prioritaires :

– Le conseil aux élus et aux équipes municipales,

– L’identification des besoins en termes de formation des équipes ou de sensibilisation des élus pour la mise en œuvre de sessions ciblées et adaptées,

– Le conseil aux particuliers.

Le CAUE, avec l’accompagnement de la DAC (Conseiller à l’architecture), a ainsi pu mener des temps d’échanges de septembre à décembre 2017 pour la mise en place des permanences avec les communes suivantes :

– Cayenne : 12 journées

– Macouria 1/2 journées

– Kourou : 8 journées

– Sinnamary : 1 journée

– Saint-Laurent du Maroni : 3 journées

– Mana : 1,5 journées

– Awala-Yalimapo : 6 journées

– Maripasoula : 4 journées

– Papaïchton : 2 journées

– Ouanary : 1/2 journée

Les premières rencontres avec les communes ont confirmé la nécessité pour ces dernières de disposer d’outils de compréhension de leur territoire et d’aide à la décision. Le CAUE, avec l’aide de la DAC, a entrepris de constituer ces outils pour les communes de Maripasoula et de Kourou. Mana et Papaïchton ont manifesté le même besoin, Awala-Yalimapo souhaite un outil en lien avec les objectifs du Pays d’Art et d’Histoire.

Le bilan de cette action au cours du deuxième semestre 2017 a conduit le ministère de la culture à reconduire la subvention attribuée au CAUE à hauteur de 100 000 euros pour 2018.

Pour plus d’information : guyane.gouv.fr

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Sorry that something went wrong, repeat again!